mercredi 22 novembre 2017

« La guérison, ça s’apprend » : rapports au savoir dans le champ clinique
Intervention lors du 2e Congrès international de la Méthode Coué, Nancy, vendredi 10 novembre 2017.



Ne se proclamant pas guérisseur, mais professeur en guérison, Coué a brouillé les lignes qui séparaient la médecine savante, d’un côté, et le charlatanisme, de l’autre (Guillemain, 2010). Car le savoir clinique, comme toutes les formes scientifiques de savoir (Gieryn, 1999), se construit à la fois par une accumulation de lois et grâce à des mécanismes de démarcation entre savoirs orthodoxes et hétérodoxes. En livrant à tous les publics un savoir vulgarisé pour « aller mieux » (Demailly & Garnoussi, 2016), Coué a transgressé les frontières conventionnelles et interrogé les rapports au savoir dans le champ clinique. « Vaut-il mieux guérir et ne pas savoir, ou savoir et ne pas guérir », questionne le sociologue Bertrand Méheust (2008). Paradoxe qui se retrouve également dans l’expression : « guérir pour de mauvaises raisons » (Nathan et Stengers, 2012 ; Evrard, 2017). Apprendre directement aux patients à s’auto-guérir résonne étrangement avec d’autres problématiques contemporaines du champ clinique : place du savoir des patients (Jouet et al., 2011), efficacité des placebos non-dissimulés (Merchant, 2017), et développement du pluralisme thérapeutique en santé mentale (Kessler-Bilthauer & Evrard, 2018). 

Références : 

Demailly, L., & Garnoussi, N. (2016, dir.). Aller mieux. Approches sociologiques. Lille : PU du Septentrion.
Evrard, R. (2017), « Guérir pour de mauvaises raisons ? La clinique par des chemins de traverse », Ethnopharmacologia, n°57, pp. 31-40.
Gieryn, T. (1999). Cultural Boundaries of Science: Credibility on the Line. Chicago, Il : University of Chicago Press.
Guillemain, H. (2010). La méthode Coué : Histoire d’une pratique de guérison au XXe siècle. Paris : Seuil.
Jouet, E., Flora, L.,  Las Vergnas, 0. (2010). « Construction et Reconnaissance des savoirs expérientiels des patients ». Note de synthèse du N°, Pratique de formation : Analyses, N°58/59, Saint Denis, Université Paris 8, pp. 13-94.
Kessler-Bilthauer, D., & Evrard, R. (2018, dir.). Sur le divan des guérisseurs. Quelles places pour les dispositifs alternatifs en santé mentale ? Paris : Archives contemporaines.
Méheust, B. (2008), « Démonothérapies traditionnelles et thérapies modernes », in Collot, E. (dir.), Hypnose et pensée magique, Paris, Imago, pp. 41-50.
Merchant, J. (2017). Se guérir : quand l’esprit soigne le corps. Paris : Flammarion.
Nathan, T., Stengers, I. (2012), Médecins et sorciers (3e édition), Paris, Les empêcheurs de penser en rond / La Découverte.

mardi 21 novembre 2017

From heterodox to orthodox psychology: The case of Pierre Janet



Abstract:
Among the founders of French psychology, Pierre Janet is recognized for both his scientific and institutional role. But the psychology that will be born at the turn of the twentieth century had to do battle with the "psychical marvelous," and Janet was no exception. Better, he was greatly involved in the division between psychology and parapsychology (or "metapsychics"), built at that time, playing several successive roles: the pioneer, the repentant, and the border guard. At first, he was involved in so-called "experimental parapsychology" but quickly left it and refused to practice it anymore. Janet's attitude is, as such, indicative of the attitude of all the nascent psychology in France. Yet, this aspect of his work is rarely commented on by his continuators. Therefore this paper tries to restore the highlights of his epistemological journey.



Evrard, R., Pratte, E.A. (2017). From heterodox to orthodox psychology: The case of Pierre Janet. In : U. Wolfradt, E. Bauer, G. Heim (dir.), Schlüsselthemen der Psychotherapie. Pierre Janets Beiträge zur modernen Psychiatrie und Psychologie, Band 4 (pp. 99-119). Lengerich : Pabst Science Publishers.

mercredi 18 octobre 2017

Bergson et les Curie dans la Psi Encyclopedia



Grâce à l'aide de Robert McLuhan, je viens de publier deux nouvelles notices pour l'encyclopédie de la recherche psi mise en ligne par la SPR. 



La première synthétise les liens entre Henri Bergson et la recherche psi.



La seconde porte sur l'implication de Pierre et Marie Curie. 


Pas beaucoup d'éléments nouveaux pour ceux qui ont lu mon livre, mais c'est plus concis et en anglais !