mardi 17 avril 2018

Cherche lecteurs pour mon roman "Le savant et l'ectoplasme"

L'écriture de La légende de l'esprit : enquête sur 150 ans de parapsychologie m'a donné l'impression de voir certaines séquences d'un très bon film qu'il reste à faire. Comme beaucoup d'auteurs en métapsychique du temps passé (Richet, Maxwell) ou du temps présent (Chauvin, Méheust), j'ai envie de transposer cet essai historique en roman historique. Mais n'ayant jamais écrit autre chose que des essais, des nouvelles et des poèmes, je me lance dans l'inconnu. J'aurais donc besoin de lecteurs capables de me faire des retours pour améliorer mon manuscrit.

Si vous souhaitez lire en primeur mon livre Le Savant et l'Ectoplasme, merci de m'écrire à evrardrenaud@gmail.com

Le livre se centre sur la figure de Charles Richet, aux prises avec le phénomène de "l'ectoplasme". On le suit, à partir de 1902, dans ses études de la villa Carmen, d'Eusapia Palladino et de Marthe Béraud. 
Je suis par ailleurs à la recherche d'un éditeur, si le livre en vaut la peine.

samedi 17 février 2018

Départ du projet "Les Extraordinaires" de BTLV

Je suis au regret de me retirer du projet « Les Extraordinaires » de BTLV après six mois d’aventure, et je dois quelques explications et excuses à tout ceux qui l’ont soutenu.


Je me suis engagé dans ce projet dès qu’il m’a été présenté, mais c’était avant de connaître de graves soucis personnels qui ont complètement chamboulé mon organisation. À cela s’ajoute une vie universitaire extrêmement gourmande et riche, pour un résultat final très clair : je n’ai pas le temps de mener à bien mon rôle de conseiller scientifique de ce projet qui, par ma faute, prend du retard. Les postulants et les candidats sélectionnés n’ont jamais eu directement de nouvelles de ma part, même si j’ai travaillé avec plusieurs personnes en arrière-plan pour préparer des protocoles adaptés que je n’aurai pas le temps de mener à bien. J’en profite pour remercier particulièrement Yves Lignon, Nicolas Rochat, Arnaud Delorme, Bernard Blancan et les membres de l’IMI et de l’A-IMI pour leur aide à ce niveau.

J’insiste fortement sur le fait que mon départ n’est aucunement lié à un désaccord avec les avancées du projet, et que ce message n’est nullement commandité par l’équipe de BTLV, qui a toujours été très respectueuse à mon égard. Ce projet m’enthousiasme comme au premier jour, et en six mois il m’a permis de rencontrer beaucoup de personnes dont je n’ai cessé de louer la sincérité et le courage. Les capacités qu’elles revendiquent méritent d’être testées dans des conditions de contrôle rigoureuses et bienveillantes. À moi seul, avec mes autres contraintes professionnelles et personnelles, je me reconnais incapable de mener à terme cette mission. J’aurais aimé être aussi extraordinaire que les candidats ! J’ai transmis à BTLV les protocoles imparfaits auxquels j’étais parvenu, mais ceux-ci doivent non seulement être affinés par d’autres scientifiques et dans un échange intelligent avec les candidats eux-mêmes. Je souhaite vraiment que les objectifs du projet soient atteints un jour.

Pour résumer, malgré tout l’intérêt que je porte au projet « Les Extraordinaires », auquel je remercie toute l’équipe de BTLV de m’avoir associé, je dois me recentrer sur les autres projets académiques dont je suis porteur au sein de l’Université de Lorraine (DP2, ALTERMENTAL, JUGGLE) et l’encadrement des recherches des étudiants (20 en Master, 2 en thèse), en plus de mes recherches personnelles et de mes nombreuses responsabilités.

Renaud Evrard

Nancy le 15/02/2018

dimanche 21 janvier 2018

Freud parapsychologue ? L'impossible héritage freudien

Une reprise en anglais de l'article paru dans le Bulletin de psychologie vient de paraître dans Imágó Budapest. Tout le numéro est accessible gratuitement en ligne ici



Freud as a psychical researcher: The impossible Freudian legacy

Renaud Evrard1, Claudie Massicotte2, & Thomas Rabeyron1
1University of Lorraine
                                                 Nancy, France
2Young Harris College

                                          Young Harris, GA, USA      
Abstract
Sigmund Freud constantly attempted to distinguish psychoanalysis from occultism by explaining allegedly paranormal phenomena (such as so-called prophetic dreams) as the results of unconscious processes. His attitude towards the paranormal, however, evolved according to his increasing interest in the possibility of thought transference. In 1925, he reproduced Gilbert Murray’s experiments associating telepathy and free associations. Then, he became convinced of the reality of thought transference and shared his conviction in “The Occult Significance of Dreams.” Yet, Ernest Jones, his biographer and then president of the International Psychoanalytic Association, was reluctant to associate psychoanalysis with psychical research and therefore worked to marginalize Freud’s interest. This article aims to retrace the context of this rarely discussed text and the experiments that preceded it in order to reexamine their role in ulterior definitions of the Freudian legacy and the association of psychoanalysis with experimental research on telepathic dreams.

Key-words: psychoanalysis, telepathy, occultism, thought transference, psychical research.



Evrard, R., Massicotte, C., Rabeyron, T. (2017). Freud as a psychical researcher: The impossible Freudian legacy. Imágó Budapest, 6(4), 9-32.